Nepad: la messe est dite

16 06 2007

On savait que le malade était en phase terminale depuis bien longtemps, en fait depuis 2002. On chuchotait depuis longtemps qu’il n’en avait plus pour très longtemps, et qu’il n’avait plus de la vie que l’apparence; et que ce maquillage qui lui donnait un semblant de vie était le résultat du savant labeur des marabouts, qui ne réussissaient à lui conserver un visage reconnaissable qu’en sacrifiant la génération future: c’est ainsi que l’agonisant (précisait-on) ne se nourrissait plus désormais que de la chair encore tendre des enfants en bas âge. Et personne n’osait rien dire, car les Sages avaient dit que c’était pour le Bien de la Communauté. A l’exception du fou du village et de quelques anciens combattants qui en avaient vu d’autres, plus personne n’osait protester. La peur et la résignation avaient fait leur lit, et la volonté s’y était couchée. Et on savait son sommeil lourd.

Certains jeunes résistants particulièrement fougueux s’en allaient nuitamment, de case en case, répéter les dernières paroles que le fou du village avait prononcé la semaine précédente. Il avait réussi en une seule sentence à insulter le Sage et le malade. Le sacrilège était évident, mais ceux qui l’avaient entendu ne résistaient pas au plaisir d’un bon mot:

“C’est ainsi que malgré l’échec patent d’initiatives aussi idiotes que le Nepad, un prestidigitateur comme Wade continue à remuer la queue devant les Maîtres du Monde en échange de son susucre médiatique: un mot gentil d’un quelconque leader mondial.” (8 juin 2007)

Et voici que soudain, le Sage lui-même venait de jeter l’éponge. Il n’avait pas dû avoir sa dose d’attention médiatique en Occident, puisqu’il avait été obligé de faire des déclarations tonitruantes sur des ondes panafricaines. En paroles profanes, voici ce que les griots répétaient sur tous les fils d’information des agences de presse, afin que ceux qui ont des oreilles entendent:

Interviewé mardi soir sur la chaîne Africable, le président sénégalais Abdoulaye Wade s’en est pris au Nepad (Nouveau Partenariat Pour le Développement de l’Afrique) dont il passait pour être un des initiateurs…

“J’ai décidé de ne plus perdre mon temps à des réunions où finalement on ne fait rien. C’est très agréable de nous retrouver entre nous, mais cela ne fait pas avancer les choses, a-t-il dit.

“Il y a des dépenses, hein, des centaines de millions de dollars qu’on dépense dans des voyages et des hôtels. Il n’y a pas une seule classe d’école réalisée. Il n’y a pas un seul dispensaire réalisé. Le Nepad n’a pas fait ce pour quoi il a été créé. (13 juin 2007)

C’est ainsi que la campagne de communication à gros budget dénommée NEPAD – Nouvelle Etonnante Pour Attendrir les Désespérés – finit comme elle a commencé et comme elle a vécu: sous le feu des caméras de télévision. ITE MISSA EST. La (grande) messe (cathodique) est dite. Rideau.


Actions

Information

One response

16 06 2007
motechdoor

on continue le jeu ?

les racines étaient une fausse piste,
(merci le googlage soit dit en passant) voir çà plutôt comme une image … temporelle.
Gary c’était donc un zazar.

“See mass murder on a scale you’ve never seen
And all the ones who tried hard to succeed”

no googlage this time …

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s




%d bloggers like this: